Blog

[ FOCUS ] Nathan, Ingénieur Chargé d'Affaires AGV

Aujourd'hui sur le blog nous interviewons Nathan, Chargé d'Affaires AGV en mission chez Renault. Il nous en dit plus sur son parcours et ce qui lui plait dans le consulting.

Bonjour Nathan, peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour à tous ! Je suis Nathan, Chargé d’Affaires AGV/Kaizen.

Très tôt, j’ai su que je voulais devenir ingénieur ; ayant un très fort attrait pour les maths et la physique. J’ai aussi un père ingénieur, ce qui m’a forcément aidé à m’orienter vers cette voie. Après un bac S, j’ai intégré l’INSA Centre Val de Loire, école d’ingénieur généraliste.

Après les deux premières années de prépa intégrée, je me suis spécialisé en Génie des Systèmes Industriels. Le but étant de très rapidement travailler en usine, sur le terrain, ce que je préfère dans le métier.

A la fin de ma 4ème année, j’ai eu une très belle opportunité ; celle de partir à l’université de Sherbrooke, au Québec. Une expérience incroyable où j’ai pu décrocher un double diplôme en Gestion de projet.

Rentré en France, j’ai terminé par un stage de fin d’études à Lille dans l’usine Heineken. J’y ai intégré le pôle d’Amélioration Continue, constitué uniquement de stagiaires. Nous y faisions nos propres analyses terrain afin de statuer sur les problématiques prioritaires sur lesquelles nous souhaitions travailler.

Une expérience très formatrice, qui encore une fois m’a montré que j’avais une réelle appétence pour le terrain et l’univers de l’usine en général.

Après l’école, j’ai eu une première expérience de 8 mois chez Peugeot, toujours à Lille. Je m’occupais de faciliter les implantations de modifications sur les véhicules, la création et mise à jour des gammes de fabrication. Cela m’a donné une première expérience dans le secteur de l’automobile, que j’ai énormément appréciée.

Comment as-tu découvert MCA, comment se sont passées ton embauche et ton intégration ?

En fin de mission chez Peugeot, j’ai eu envie de revenir en région parisienne.J’ai été contacté rapidement par MCA, que j’ai intégré début novembre 2019. Plusieurs possibilités m’ont été présentées, dans de grands groupes, ce qui m’a tout de suite plu : cela montrait la possibilité de faire carrière.

Dès le lendemain, j’avais un entretien chez Renault. Tout s’est enchainé très rapidement ! J’étais très content de continuer à évoluer dans le secteur automobile, qui me plait toujours autant.

Mon intégration chez MCA a été rapide et efficace. Chez Renault cela a été vraiment une bonne surprise, tout le monde est à pied d’égalité, que cela soit les prestataires comme les internes Renault, ce qui est très plaisant au quotidien.

Peux-tu m’en dire plus sur le projet sur lequel tu travailles actuellement chez Renault, en tant que chargé d’affaires AGV ?

J’ai débuté en tant que Chargé d’affaires vie série au tooling, atelier propre à Renault. Les missions principales sont d’être à l’écoute du client, et de régler les potentiels soucis de production, le but étant de voir comment anticiper les problématiques sur la ligne de production au quotidien. Cela fait donc appel à un sens du terrain développé et une grande réactivité.

A la suite de cette première partie dites « vie série », je suis passé chargé d’affaires projet. Je réalise aujourd’hui des chiffrages d’avant projet, je réponds à des appels d’offres, rédige des cahiers des charges. Ainsi, je propose des offres technico-commerciales afin d’apporter des solutions à mon client, Renault, dans toute la France.

Mon métier comporte aussi une partie « architecte » : je programme des AGV. On dépose des petites antennes dans le sol, programmées par nos soins. Quand les véhicules guidés automatiquement passent sur ces antennes, ils reçoivent les ordres que nous avons programmés. Le but est d’optimiser les déplacements au sein des usines et chaînes de production, pour maximiser les coûts et l’efficacité en général.

Les projets chez Renault sont parfois plus globaux et ne concernent pas uniquement les AGV : cette tenante du poste est intitulée « Kaizen ». Dans ces cas, je fais essentiellement le lien entre les acteurs du projet, sans apporter obligatoirement d'expertise technique : création de chariots, systèmes astucieux pour faciliter la vie des opérateurs ou augmenter les performances.

Qu’est ce qui te plait le plus dans ta mission ?

La prise de responsabilités rapide, le fait d’être très autonome et d’avoir une vue d’ensemble du projet.

Quels sont pour toi les avantages du consulting ?

Sans aucun doute la flexibilité des missions et projets ! Le fait d’avoir un très large panel de missions et clients à disposition. Quand on est ingénieur généraliste comme moi, c’est l’occasion unique de toucher à tout et de se construire une carrière qui nous correspond.


Merci Nathan pour ce retour d'expérience, nous te souhaitons le meilleur pour la suite.

Retour aux articles